Elle est le poumon culturel et gustatif du Village de la Cité. La cuisine « expérientielle », avec son nom imprononçable mais pleinement assumé, organise sa vie selon une belle idée du partage et de la découverte. Mise en bouche délicieuse en compagnie de la maîtresse des lieux, Lauriane Krief.

Expérientielle. Le néologisme est de bon aloi, aurait dit Maître Capello. « Il a de plus le charme indicible d’être imprononçable et cela nous fait rire », ajoute Lauriane Krief. Dans « expérientielle », il y a le mot « expérience ». Et l’expérience, justement, c’est le nom que l’on donne à nos erreurs. Dans un immense chantier comme celui de la Cité internationale de la Gastronomie et du Vin, le couple Krief est bien placé pour le savoir. La savoureuse progression de la Cuisine expérientielle se fait à ce prix.

Paroissiens et citoyens du goût

Le chantier en cours, c’est déjà tout un village qui s’organise, avec une offre transversale de restauration très prometteuse, et des acteurs qui trouvent leur rythme. William et Lauriane Krief ont engagé leur vie dans l’affaire. Ça se voit, ça se respire en les voyant mettre en ordre de marche une entreprise qui, comme pour toute grande nouveauté, libère la langue de celles et ceux qui ne font rien, de celles et ceux qui n’ont pas envie que ça marche.

Peu importe. Lauriane n’a que faire de tout cela. La jeune femme est d’une positivité et d’une énergie hautement communicative. Pendant que son mari gère le Village gastronomique, son problème à elle, c’est l’église. Ou plutôt cette Cuisine expérientielle, censée rassembler les paroissiens du goût et les citoyens gourmands de la Cité. À la croisée des chemins et des saveurs, de tous ces commerces de bouche qui, progressivement, trouvent leurs marques, Lauriane Krief doit faire de sa cuisine, pardonnez une fois encore la référence cultuelle, un temple du rassemblement et de l’animation.

L’outil est là, et bien là pour ça. Sur deux niveaux et 700 m2 de surface. Au rez‑de-chaussée, un espace restauration en maturation, comme une bonne viande, qui a la grande qualité de pouvoir se transformer en espace d’animation. Car telle est sa destinée. S’appuyant sur un important et inhabituel back office, propice aux expériences justement, la Cuisine expérientielle va pouvoir accueillir masterclass, démonstrations en tout genre et, on vous le promet, pas mal de beaux « events » (un anglicisme auquel on ne semble plus pouvoir échapper), qui vont célébrer le goût et la culture du goût. Notre groupe de presse le premier, s’inscrit dans une ambition certaine sur ce terrain. Mais chut, il faut savoir aiguiser l’appétit de chacun, chaque chose vient en son temps.

Menu unique le midi

À l’étage, un somptueux bar à cocktails à détente débouche sur LA (il n’y en n’a pas deux comme ça) terrasse de la Cité. Ce rooftop très opérationnel a déjà servi à l’enregistrement du retour du Café des Bourrus, promis à une déclinaison webTV qui pourrait s’appeler les Bourrus de la Cité. Il est un lieu de rencontres, car l’œuvre de William et Lauriane Krief s’inscrit dans une offre médiatique permanente qui cogite en cuisine pour l’instant.

En attendant, comme dans tout le village, on peut s’y poser pour casse‑croûter ou profiter du bar, conçu pour assurer la permanence de vie des lieux. Le « poumon animateur de la Cité », pour reprendre l’expression de Lauriane, propose dès septembre une cuisine quotidienne accessible, avec un menu unique le midi, conçu avec les produits rendus disponibles la veille par les commerces du village. Comme à la maison, une façon de ne rien perdre, avec sous la main une immense réserve de bonnes choses qui finiront en bonne place dans des assiettes. L’exemple même d’un circuit vertueux de l’alimentation que seul un lieu comme la Cité est en mesure d’offrir. Poissons en direct de l’Écaille, viande et charcuterie en direct, fruits et légumes carbone zéro seront confiés à un chef, pour un menu à 24 euros seulement. Le soir, il sera temps de faire le show, organiser des séances dédicaces en collaboration avec la Librairie gourmande et célébrer le Repas Gastronomique des Français avec une programmation de rendez-vous gourmands de haute promesse. L’outil est là, unique et fonctionnel. Il ne manque plus que vous. Lauriane, la maîtresse de maison, vous y attend déjà.


🍽 Les acteurs de la Cité de la Gastronomie et du Vin de Dijon
#1 : William Krief, le papa du Village gastronomique 🍴
#2 : Djennyfer Grain, la sirène de l’Écaille 🐠
#3 : Vincent Ballot, couleur café ☕️
#4 : Hugues Picot, l’homme de la cave 🍷
#5 : Nicolas Sauvage et le pari du Bamagotchi 🍻
#6 : David Gomes, au nom du poisson cocorico 🇫🇷
#7 : Karine Forest, au four et au moulin 🥖
#8 : Kevin Julien, monsieur accords mets et vins 👨‍🍳